Être adhérent / parrain

Être adhérent

Être adhérent, C’est soutenir notre association et les différentes actions qu’elle mène en faveur de la nature. Le CHENE étant reconnu d’intérêt général, nous sommes autorisés à émettre un reçu fiscal ; 66% du montant de votre adhésion est donc déduit du montant de vos impôts. A noter que la cotisation est valable pour l’année civile en cours.

Adhérer rapidement en ligne avec Hello Asso

Adhérer par courrier en téléchargeant le bulletin

Votre générosité vous donne droit à…

  • Recevoir la Feuille du CHENE, notre petit journal pour être tenu informé de tout ce qui se passe dans votre association préférée
  • Obtenir un reçu fiscal (66% du montant de votre adhésion est déduit du montant de vos impôts sur le revenu)
  • Participer à notre diner des adhérents qui aura lieu le 8 Septembre prochain (ateliers, diner, quizz et autres surprises)
  • Avoir une invitation à participer à notre Assemblée Générale annuelle afin de connaitre nos résultats et à élire notre bureau
  • Utiliser différents moyens pour nous donner votre avis sur les projets que nous entreprenons au quotidien
0 adhérents
2017
0 adhérents
2016
0 adhérents
2015
0 adhérents
2014

Les dons et legs

Les dons

En même temps que votre adhésion, votre parrainage, ou à tout moment dans l’année, vous pouvez nous soutenir via un don financier. Celui est également déductible à 66%.

Donner rapidement en ligne avec Hello Asso
Donner par courrier en téléchargeant le bulletin

Les dons matériels sont également fortement appréciés notamment pour notre Centre de Sauvegarde. Merci de contacter directement l’équipe à cliniquechene@orange.fr ou au 02 35 96 06 54.

Les legs

Le CHENE est reconnu d’intérêt générale grâce à son activité de protection de l’environnement. Grâce à cela, notre association est habilitée à toucher les legs. Grâce à cela, vous êtes certains que votre legs sera utilisé pour le bien-être des animaux ainsi que pour la viabilité de notre association qui souhaite œuvrer encore longtemps et continuer sa mission.

Le legs est un acte désintéressé que toute personne désireuse d’aider la faune sauvage peut faire. Il y a plusieurs façons de faire un legs : par testament chez le notaire ou par testament olographe.

N’hésitez pas à nous contacter au 02 35 96 06 54 pour toutes informations complémentaires, notre équipe reste à votre entière disposition.

La collecte de don sur Facebook

Arrivée il y a seulement quelques mois en France, la collecte de don sur Facebook commence à faire de plus en plus parler d’elle… Mais au final qu’est-ce que c’est ? N’importe qui peut aujourd’hui lancer une collecte de don du moment qu’il a un profil Facebook 😉 Afin de pouvoir en être bénéficiaire, nous avons fait toutes les démarches demandées par Facebook et la loi française et… nous voici 👍

  • Collecte de Célia Brochen

    Célia Brochen, ancienne bénévole au sein de notre Centre n’a pas attendu et a déjà proposé sa collecte pour son anniversaire… Nous vous laissons avec elle et la raison qui l’a poussé à prendre cette décision 💫 Un grand merci à elle et à ses ami(e)s qui la soutiennent 💚

    Bonjour à Tous 🙂
    Mon anniversaire étant dans 6 jours et ayant déjà tout ce que je souhaite, j’ai demandé à l’association CHENE de devenir une association pour laquelle on pouvait récolter des fonds sur Facebook. […]

    Comme pas mal d’entre vous le savent déjà, cette association me tient énormément à cœur et j’y ai déjà été bénévole plusieurs fois lorsque j’avais le temps. […] Alors à mes amis et ma famille qui manquait d’idée pour moi, pour ceux qui veulent faire un petit quelque chose pour les animaux qui nous entourent, et pour ceux qui souhaiteraient faire un don, une bonne action avant cette fin d’année …

    C’est le moment. C’est une petite asso, pas comme les grands groupes qui ont de lourds soutiens financiers. Ça ne vous prendra pas de temps, d’énergie et ne fera pas de trou dans votre porte feuille. Il faut savoir que vous pouvez également déclarer des dons aux impôts et qu’une partie vous sera déduite 🙂

    Que ce soit même 1€ symbolique. Ce serait vraiment cool de votre part ! 🙂 > cliquez ici

    Je vous met quelques photos avec pour que vous puissiez voir où votre argent ira, et l’importance qu’il aura ! Merci ! 🙂

Être parrain/marraine

Lorsque vous parrainez un animal, l’argent que vous versez est alloué aux soins et à l’alimentation des animaux du Centre. C’est un geste fort qui permet de suivre l’évolution de votre pupille tout au long de son séjour jusqu’à son relâcher où vous serez convié à participer à cet heureux événement.

Il n’y a pas de phoques à parrainer pour l’instant

  • Gilbert A. 2017

    Nous avions 2 phoques parrainés pour nos petites filles jumelles, lesquelles se sont intéressées à leurs maladies et soins et sont venues à Yport pour les voir repartir en mer et ensemble ; « leurs chers deux petits phoques ». Le premier parrainé étant décédé, nous avions pu en évoquer le sujet difficile et délicat de la disparation du petit phoque malade et le « remplacer » par un autre qui a été soigné et s’en est sorti ! Tout cela a été fort émotionnellement et expliqué, sans drame pour les deux petites filles de 4 ans ! La saison 2017 était la première fois que nous parrainions, cela a été fait après une visite au Centre, lieu où nous souhaiterions revenir avec nos petites filles pour être au plus près des situations, car avec de la pédagogie adaptée aux enfants (maladies, soins et sauvetage ou décès), nous pourrions en effet poursuivre les parrainages, pour d’autres animaux. Pour ceux qui hésitent à parrainer un phoque, je réponds : pourquoi de l’hésitation quand cette situation permet d’aborder de nombreux sujets écologiques actuels ?
  • Marc & Nicole G. 2017

    Le travail des acteurs du CHENE est tellement admirable que pour nous le parrainage s’imposait ! Le premier mais sûrement pas le dernier ! Quand on peut sauver on hésite pas, c’est ça notre encouragement aux autres ! 
  • Joëlle R. 2017

    J’aime cette façon de donner moins anonyme qu’un simple chèque de don et j’espère voir un jour le moment où l’animal est relâché dans son milieu naturel. Le sauvetage des animaux sauvages coûtent cher en nourriture, en soins, en heures de présence auprès de l’animal. C’est un privilège extraordinaire et émouvant d’être invité au relâcher de l’animal. Ainsi un lien précieux est créé entre un animal et un humain. Ce sont trop souvent les activités humaines qui provoquent la mort ou les blessures des animaux sauvages alors voilà une occasion de réparer et le CHENE obtient de bons résultats de sauvetage.
  • Edwige S. 2017

    J’ai beaucoup d’admiration pour le travail que fait l’équipe et l’association. Comme chaque année, tant de bébés phoques sont retrouvés abandonnés et sauvés grâce au CHENE. Ce travail coûte très très cher et nous devons les aider car ils ne pourront pas continuer sans notre soutien. Pourquoi je parraine un phoque ??? Inconsciemment, de nombreux phoques ont aidé les scientifiques à récolter ces dernières années des données sur les coins les plus reculés des océans de la planète, faisant avancer la recherche sur le réchauffement climatique ou les prévisions météorologiques. Je suis une marraine assidue et le resterai. Si quelqu’un hésitait à adhérer je lui ferais lire la revue « La Feuille du CHENE » et je pense avoir une adhésion en retour.
  • Claude & Mireille L. 2017

    Nous sommes sensibles à la cause animale et nous sommes membres bienfaiteurs du CHENE depuis 24 ans. Les phoques sont particulièrement attachants et nous participons aux parrainages chaque année. Si des personnes hésites à parrainer, nous leur dirions que c’est une très bonne action et qu’ils viennent visiter le centre de soins et se rendre compte alors du travail accompli par les soigneurs.

     

  • Fabienne L. 2017

    J’ai parrainé un phoque car, dans l’ensemble, j’aime bien toutes les démarches de sauvegarde des animaux y compris le fait d’euthanasier un animal insoignable et qui souffre. J’ai planté une haie d’arbres mellifères et plusieurs aubépines, j’ai une mare, je nourris les oiseaux l’hiver et les hérisson l’automne. Quand on m’a demandé d’aider des phoques, cela m’a donc paru naturel et je serais prête à faire de même pour d’autres animaux. Raison pour laquelle je suis devenue membre de l’association. Mon travail ne me laisse pas assez de temps pour m’inscrire dans le bénévolat auprès du CHENE mais, au moment de la retraite, j’y songerai. Ainsi, à défaut de donner de mon temps, je me sens un peu utile. C’était mon premier parrainage car c’était la première fois qu’on me le proposait : je suis devenue membre il y a moins de deux ans, lorsque j’ai amené un hérisson blessé (qu’il a malheureusement fallut euthanasier). A quelqu’un qui hésitait à parrainer un phoque, j’ai dit « qu’y a-t-il de plus beau que d’aider à sauver une vie ? Et n’est-ce pas encore plus beau quand ce geste est fait sans rien attendre en retour à part sa satisfaction personnelle…

     

  • Sonia C. 2017

    Je parraine des phoques depuis plusieurs années pour aider à leur sauvegarde. Ils ne sont pas toujours les bienvenus et c’est injuste. De plus le comportement des humains ne va pas dans le bon sens : en voulant les voir de plus près les femelles partent à l’eau et elles ne retrouvent pas leur petit. Il n’y a pas à hésiter à aider les associations qui œuvrent pour la nature.